Maxime +

Aide aux enfants gravement malade de l’Yonne - cancers et leucémies

Accueil > Actions pour les enfants > Maxime+ à la montagne > 2004 Massif des Aiguilles > Cap sur le massif des Aiguilles

Cap sur le massif des Aiguilles

mercredi 20 octobre 2004, par Martine Papanicola

Destination Chamonix. Pour y approcher les hauts sommets alpins et , dans un cadre superbe, retrouver confiance en soi et sensation d’effort et de bien-être.
C’est le projet monté avec l’Association « Montagnes et Déserts » : emmener une dizaine d’enfants de Maxime + pour une randonnée dans le massif des Aiguilles Rouges jusqu’au Lac Blanc (2352 m).

A l’initiative de Thierry Millière, Président de Montagnes et déserts (voir l’encart ci-dessous), le projet d’un week-end de marche avec les enfants de Maxime + s’est mis en place après l’assemblée générale du 15 janvier 2004.

Aquarelle : le lac blanc

Passionné de hauts sommets et désireux de faire connaître la montagne à ceux qui en ont le plus besoin, cet alpiniste chevronné, moniteur fédéral de haute montagne, nous a proposé d’emmener une dizaine d’enfants de l’association pour une randonnée en moyenne montagne, dans le massif des Aiguilles Rouges, au dessus de Chamonix. Hors transport, l’ensemble sera financé par Montagnes et Déserts.

Carte

Ce projet est aujourd’hui bien réel puisque 11 jeunes de 9 à 20 ans, qui connaissent ou ont connu de graves difficultés de santé, partiront pour cette destination les 25, 26 et 27 juin 2004.

Itinéraire de marche prévu pour le samedi 26 juin : un circuit bien connu des randonneurs savoyards : celui qui mène du haut du téléphérique de la Flégère (1877m),
au Lac Blanc (2352 m), par un chemin de randonnée tout a fait abordable.

Pour y trouver, après une ascension tranquille, la récom-pense d’ une vue splendide sur la massif du Mont blanc (de l’autre côté de la vallée) et de l’effort accompli. Et surtout, le plaisir d’être en montagne, respirer le « bon air », découvrir (une nature préservée), observer (une fleur de montagne), prendre des photos (du lac Blanc), toucher (ne pas cueillir), sentir, goûter (la neige fondue d’un névé)... Des sensations que certains enfants découvriront pour la première fois, ou redécouvriront après de longs mois de maladie.

Aquarelle

Après une nuit dans le refuge du Lac Blanc, la journée du dimanche sera consacrée à la descente dans la vallée et le retour à Auxerre en soirée. (ci-contre vue sur le massif du Mont Blanc lors de la descente dans la vallée de Chamonix).